rugby-france-ecosse-xv-bleus

Succès étriqué pour le XV de France face à une vaillante Écosse (19-16)

Malmenée dans le jeu, l’équipe de France de rugby a décroché, samedi, un court succès face à une vaillante équipe d’Écosse (19-16). Les Bleus, longtemps menés, ont manqué de discipline et devront resserrer les boulons avant le début du Mondial.

Il y a deux semaines, c’était un XV de France de rugby conquérant qui était parvenu à s’imposer face à l’équipe type de l’Angleterre. Quinze jours plus tard, la majorité des promesses entrevues alors se sont envolées.

Face à l’Écosse, samedi 5 septembre au Stade de France, les Bleus ont décroché un succès miraculeux (19-16), après avoir été longtemps menés au score et sans avoir montré quoi que ce soit dans le jeu. Bousculés à la pause (6-9), les hommes de Philippe Saint-André n’ont dû leur salut qu’à un essai tardif de Noa Nakaitaci (73e).

En attendant 73 minutes pour renverser une équipe d’Écosse qui, il y a six mois encore décrochait la cuillère de bois du Tournoi des six nations, les Bleus n’ont pas vraiment fait le plein de confiance. D’autant plus frustrant que l’on a senti le XV de France de Philippe Saint-André globalement au-dessus dans tous les compartiments, à commencer par le domaine physique.

Mais ce XV bleu, comme beaucoup de ses prédécesseurs, semble incapable d’enchaîner deux prestations correctes de suite et donne le sentiment qu’il devra encore se contenter de coups d’éclats dans les prochaines semaines.

Dos au mur

On a d’ailleurs pu mesurer la faible marge de manœuvre des Bleus à l’énorme cri de soulagement poussé par les quelques 50 000 courageux venus s’infliger ce simulacre de rugby, lorsqu’à quatre minutes de la fin, le centre écossais Mark Bennett était rattrapé à deux mètres de la ligne alors qu’il filait à l’essai.

Une prestation de cet acabit ne devrait a priori pas suffire pour briller à la Coupe du Monde, que ce soit contre une Squadra Azzurra qui a repris des couleurs samedi à Cardiff contre le Pays de Galles (défaite 23-19) et surtout face à l’Irlande, pour le match décisif de la poule D en vue des quarts de finale, le 11 octobre au Millennium Stadium. Mais l’on sait aussi que les Bleus ont souvent besoin d’être au dos du mur pour hausser soudainement leur niveau de jeu.

Reste qu’avant d’espérer, il convient de tirer le bilan du soir : à l’image des dernières éditions, ce France – Écosse ne restera donc vraiment pas dans les mémoires et ses enseignements en resteront limités. Un casse-tête pour Philippe Saint-André, qui comptait sur une montée en puissance de son XV de départ pour en reconduire l’ossature dans deux semaines. Et peu sont ceux qui ont marqué des points dans cette perspective ce samedi soir.

Avec AFP

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>