2015-635767103315037058-503_485x310

Les Pharaons en quête d’une victoire contre le Tchad

La sélection nationale de football affrontera l’équipe tchadienne à l’occasion de la 2e journée des qualifications pour la CAN 2017. Une rencontre qui s’annonce théoriquement facile pour des Pharaons exténués.

Deux mois après leur large victoire de 3-0 contre la sélection tanzanienne, les Pharaons continueront leur parcours dans les qualifications pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) avec une rencontre en visiteurs contre la sélection tchadienne dimanche prochain. Absents des trois dernières éditions de la CAN, les Pharaons sont déterminés à faire leur retour sur la scène africaine. Selon le système des qualifications, les têtes des 13 groupes se qualifieront automatiquement à la compétition continentale avec les deux meilleures équipes qui terminent à la deuxième place dans leurs groupes respectifs.

Pour réaliser cet objectif, les hommes de Hector Cuper, directeur technique de la sélection nationale, doivent déployer beaucoup d’efforts, afin de s’installer à la tête du groupe G qui comprend le géant continental, le Nigeria, et deux modestes équipes, à savoir la Tanzanie et le Tchad, outre l’Egypte. La sélection nationale occupe actuellement la tête du groupe avec 3 points, à égalité avec le Nigeria qui a battu le Tchad 2-0 lors de la première journée, mais la différence de buts favorise les Pharaons. Certains pensent que la concurrence dans ce groupe sera exclusivement entre l’Egypte et le Nigeria. En conséquence, il est primordial de battre les autres équipes qui doivent être prises au sérieux. Théoriquement, la rencontre de dimanche prochain s’annonce facile pour les Pharaons, vu la grande différence qui existe entre les deux sélections en ce qui concerne le niveau de jeu.

Mais les Pharaons sont très fatigués, ce qui suscite un peu d’inquiétude au sein de l’équipe. Après une longue saison étalée sur 350 jours, voire la plus longue dans l’histoire du football égyptien. Le directeur technique de Zamalek et son homologue d’Ahli ont parlé de cette fatigue, surtout que leurs joueurs n’ont pas eu l’occasion de se reposer après une longue saison, vu leur engagement dans la Coupe de la CAF qui se déroule actuellement, et les qualifications pour la CAN. Pour une équipe nationale qui dépend en majorité des joueurs locaux, la situation devient pire pour l’Argentin Hector Cuper, sélectionneur d’Egypte.

Préparation bien programmée

Cette fatigue était à l’origine de l’absence de plusieurs joueurs en raison de blessures, à l’image du duo de Zamalek, Ayman Hefni et Moustapha Fathi. De même, la fatigue a été prise en compte par Cuper, qui a opté pour les jeunes joueurs et ceux qui présentent une bonne forme physique, afin de participer à cette rencontre. Ainsi, des joueurs chevronnés tels Hossam Ghali, Walid Soliman et Abdallah Al-Saïd ne font pas partie de la liste des participants à ce match, malgré leur bonne performance avec Ahli en Coupe d’Egypte et en Coupe de la CAF. « On a convoqué les joueurs prêts qui peuvent s’adapter aux circonstances difficiles de la rencontre de dimanche », explique Hector Cuper, sélectionneur des Pharaons. Cuper a commencé tôt les préparations de son équipe, soit deux semaines avant la rencontre. Il a beaucoup insisté sur la condition physique, afin de permettre aux joueurs de reprendre leur forme après cette saison difficile.

Cuper a refusé l’organisation d’une rencontre amicale au cours de ce stage de préparation, pensant qu’une telle rencontre ajoutera à la fatigue de ses joueurs, déjà épuisés. Cette fatigue a eu aussi des conséquences négatives sur le niveau de certains joueurs titulaires, tels que le duo de Zamalek, le milieu défensif Ibrahim Salah et l’attaquant Bassem Morsi, qui ont connu une baisse de niveau très remarquée. Preuve en est que Morsi, buteur de Zamalek avec 18 buts et deuxième meilleur butteur du championnat, n’a marqué aucun but dans 5 rencontres successives. Vu ces grandes difficultés, il est très difficile de faire un pronostic en ce qui concerne le onze de départ de Cuper lors de la rencontre de dimanche prochain. On peut dire que le latéral gauche d’Ahli Djeddah, Mohamad Abdel-Chafi, et le milieu offensif de l’AS Rome, Mohamad Salah, sont les seuls à garantir leur place dans l’effectif des Pharaons. Le choix des autres joueurs dépendra de leur situation technique et physique avant la rencontre. Enfin, il est clair que les Pharaons ne sont pas dans leur meilleure forme, mais leur chance de réaliser un résultat positif au Tchad reste grande, vu leur supériorité technique.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>